Un make-up no make-up avec Bobbi Brown

“Être la meilleure version de soi-même”. C’est le concept du make-up no make-up, soit d’un effet nude. Et ça, c’est précisément la  spécialité de Bobbi Brown. Julia Knafo Nataf, maquilleuse et formatrice de la marque depuis 18 ans, nous délivre tous ses bons conseils.

Qui de mieux placer pour réaliser un tuto make-up no make-up que Bobbi Brown, la marque qui a pour ambition phare de sublimer notre naturel ? Pendant que Julia Knafo Nataf maquillait Mathilde Lacombe, notre directrice éditoriale, nous lui avons posé quelques questions pour tout savoir sur ce maquillage simple, frais et lumineux.

Make-up nude, no make-up, naturel ? Pouvez-vous nous expliquer ce que signifie chaque tendance ?

Le naturel, c’est le maquillage avec lequel on se sent bien, celui qui nous fait nous sentir belle.
C’est différent du nude, qui consiste, lui, à réhausser les couleurs naturelles. Si on a les lèvres roses, c’est réhausser ce rose. C’est valable pour la bouche, les joues, les paupières… Le make-up no make-up, c’est un autre nom pour du nude : c’est un effet sans maquillage.

C’est une nouvelle tendance ?

Oui et non. C’est dans l’ADN de Bobbi Brown depuis toujours, par exemple. Dans les années 1980, la mode était aux couleurs flash, aux lèvres d’un rouge éclatant. Bobbi Brown était en complète opposition.
Mais on peut dire que c’est une tendance typiquement française, très parisienne. On se maquille en 5 minutes, pour se sentir bien toute la journée.

Si on ne doit utiliser qu’un seul produit pour un make-up no make-up, c’est lequel ?

C’est l’anti-cernes. Plus important que le fond de teint, c’est le premier à utiliser pour booster le naturel : l’outil anti-fatigue. C’est d’ailleurs le produit phare de Bobbi Brown, le Corrector.

Comment bien choisir la teinte d’un correcteur ou d’un fond de teint ?

Grâce à la technique du swatch : on fait directement une trace de maquillage sur le visage, et on fond la matière sur la peau. Si la teinte est trop foncée, elle apparaîtra légèrement jaune. Si elle est trop claire, elle apparaîtra grisée. La bonne couleur, c’est celle qu’on ne voit pas, qui se fond avec la carnation naturelle.

Le reproche qu’on peut faire à ce type de make-up, c’est d’être un peu fade. Comment l’éviter ?

Une touche d’enlumineur va dynamiser, illuminer. Ainsi qu’un blush un peu frais. Mieux vaut éviter les teintes trop brunes. Il faut choisir celle qui ressemble le plus à l’effet obtenu quand on se pince les joues.