Vous êtes ici : Visage

Peeling : Où ? Quand ? Comment ?

Qu’on le réalise à la maison ou chez le dermatologue, le peeling a pour vocation de réveiller l’éclat du teint. Mais attention : il est à manier avec précaution. On fait le point.

Ce qu’il faut savoir avant
Le peeling est une technique de médecine esthétique. Son but ? Régénérer la peau du visage par élimination des cellules mortes de l’épiderme. Pour cela, on utilise des acides (AHA ou TCA) qui pénètrent la peau.
Il existe plusieurs types de peelings.
Le peeling mécanique ou dermabrasif qui agit comme un gommage en plus puissant et qui consiste, grâce à des agents abrasifs, à poncer une partie de l’épiderme pour le débarrasser de ses cellules mortes et de toutes ses impuretés pour lisser la peau.
Le peeling chimique qui agit sur la peau grâce à une solution.
Il y aussi plusieurs intensités de peelings. Les peelings superficiels, à faible concentration d’AHA peuvent être réalisés à la maison tandis que les peelings moyens ou profonds sont réalisés chez le dermatologue ou chez un médecin.


À la maison
Pour celles qui n’ont pas envie de passer la porte d’un cabinet et qui préfèrent rester dans la bulle de leur salle de bains, il existe de nombreux peelings à réaliser soi-même sans danger. Comme on applique un masque ou un gommage, le peeling permet de s’offrir un coup d’éclat. Avant de se lancer, on nettoie parfaitement sa peau. Il s’utilise soit sous forme de masque, à laisser poser sur le visage, soit sous forme de crème gommante, à appliquer sur le visage en massant délicatement. Toutefois, on prendra bien soin d’hydrater généreusement sa peau juste après.
Posologie
1 fois par semaine ou deux fois par mois pour les peaux sensibles.

Le bon shopping :
Un soin 2-en-1 : peeling et hydratant
Moisturizing facial peeling, Naobay

Une microdermabrasion
Microdermabrasion, Dr.Brandt

Une peeling crème doux
Doux peeling crème gommante, Clarins

Un peeling à l’argile
Peeling à l’argile Dermaecolia, Dr. Pierre Ricaud

 

Chez le dermatologue
Pour celles qui n’ont pas peur de la blouse blanche et attendent des résultats miraculeux, pourquoi ne pas prendre un rendez-vous chez le dermato ? L’experte, Martha Lamanthe, nous éclaire.
« Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est qu’un peeling chez le médecin doit être réalisé à distance d’une exposition solaire (au moins 3 semaines). C’est pour cela qu’il ne faut pas en faire l’été. 15 jours en amont, la patiente doit appliquer un produit pour préparer sa peau, à base d’acide botulique à faible concentration pour vérifier sa sensibilité et être sûr qu’elle n’est pas allergique. Ensuite, on fait venir les patientes trois fois, à un mois d’intervalle, toujours en prenant garde à ce qu’elles évitent les expositions solaires. Pendant cette période, il faut impérativement éviter le soleil, les bains chauds, la piscine, le sauna et le hammam.
Il n’y a pas d’âge pour faire un peeling chez le dermatologue. En effet, il en existe plusieurs : contre l’acné, pour obtenir un teint parfait ou un visage lissé. Il existe même des peelings éclaircissants pour dépigmenter légèrement les peaux foncées. »
Posologie
Il est possible de commencer à tout moment de l’année, sauf les mois d’été. On attend d’avoir perdu son hâle car le peeling retire une partie du bronzage.