Vous êtes ici : Maquillage

Réussir son make-up nude

Forte tendance des podiums, inspirée de la beauté à la Française, le maquillage nude nous invite à plus de légèreté. La make-up artist, Juliette Veljovic nous dit tout ce qu’il faut savoir pour le réussir.

Le nude, une inspiration française

Le make-up nude, une tendance adoptée aux 4 coins de la planète, s’inspire des icônes françaises. Le nude c’est le make-up effet no make-up. L’idée est donc d’avoir l’air naturel, dans un corps sain, plutôt que maquillée. De manière générale, en terme de couleurs, l’idée est de se rapprocher de la carnation naturelle de son visage.

Le teint, étape primordiale

Pour un make-up nude, le travail du teint est primordial. Partez d’un rituel de soin classique pour avoir une belle base de peau (nettoyage (Mousse Nettoyante Nuage Céleste de Cattier), démaquillage (Huile démaquillante Pureté de DHC), hydratation (Lait Crème Concentré d’Embryolisse). Munissez-vous ensuite d’un fond de teint qui correspond à votre type de peau

Un fond de teint trop mat ou trop brillant gâchera l’effet no make up. Choisissez donc un fond de teint (comme par exemple la Crème Soyeuse Hydratante Fond de Teint de Laura Mercier) à effet satiné semi poudré. De nombreuses marques développent des fluides assez gras qui sèchent à l’application pour un rendu poudré avec une belle brillance satinée. Pour exemple, la Crème du Teint d’AbsolutionEnsuite, vous devez contrôler les imperfections.

Pour le regard, on choisit un anticernes adapté comme l’Anticernes Time Balm de theBalm® CosmeticsPour corriger rougeurs et boutons, appliquez un correcteur (tel que le Stick Correcteur N 2.7 g de Paul & Joe) localisé. Les textures plus fluides, comme celles des touches éclat (avec l’Illuminating Touch Pen de Paul & Joe) ou enlumineurs (comme par exemple le crayon illuminateur de chez Chella), ont toujours un effet plus naturel, voulu par le make-up nude. Comme vous devez travailler en couche fine, préférez l’application au pinceau plutôt qu’au doigt. Le grain de peau doit rester visible.

Enfin, pour fixer le teint et apporter une matité, poudrez. L’idéal est d’utiliser une poudre très fine (on utilise par exemple la poudre libre fixante de Laura Mercier), translucide qui va permettre de neutraliser et matifier la zone T qui a tendance à briller. Si vous avez les maxillaires marquées, n’hésitez pas à les poudrer pour les minimiser. En revanche, gardez une belle brillance sur les pommettes pour un teint de poupée. 

Le blush n’est pas obligatoire. Si vous ne pouvez zapper cette étape, préférez des teintes claires, rosé (comme le cheeky lip pencil de LAQA. & Co.) ou pêche très clairs, qui donnent bonne mine (tout comme la crème toute rose illudescente de Akane) comme si on avait simplement pincé ses joues. On le dégrade bien pour un rendu flou.
A éviter absolument au risque de rater son nude : les techniques du contouring et l’usage d’un bronzer à la teinte trop brune donc trop visible !

Le regard : le fard en correction

Pour le regard, optez pour des couleurs nude (par exemple la palette ombres à paupières Nude’tude de theBalm® cosmetics), du beige, champagne, rosé très léger, bois de rose… De manière générale, des couleurs chaudes. Pensez aux ombres à paupières à effet satiné qui apportent une jolie brillance. L’idée est de valoriser la forme naturelle de l’œil. Des yeux ascendants ? On travaille le tiers externe inférieur. Descendants ? On va les remonter en travaillant la partie supérieure. Pour  agrandir le regard, appliquez l’ombre dans le creux de la paupière. Le point de lumière doit être sur la paupière mobile. Privilégiez un mascara (tel que le Mascara Extra Lash de Laura Mercier), brun ou noir, allongeant. Les volumateurs ont tendance à faire des paquets et donc accentuer le côté maquillé. Enfin, finissez par brosser les sourcils (avec  pour ôter l’excédent de poudre et de produit de teint. Si vous avez la chance d’avoir une ligne bien fournie, vous n’avez rien à faire. Si une correction s’impose, utilisez un mascara pour sourcils pour remplir les zones démunies ou un fard brun à appliquer au pinceau.

La bouche : un embellisseur soin

Les lèvres ne doivent pas être maquillées. A bannir, les teintes rouges, roses, lie de vin mais aussi les gloss, trop brillants donc trop visibles ! Finalement, le mieux est encore d’adopter la brillance d’un baume de soin (comme le Baume Réparateur Intensif pour Lèvres de chez Elizabeth Arden). Si la bouche est un peu pigmentée, il se suffira à lui-même. Si vous avez les lèvres effacées, optez pour un nude rosé ou abricot (comme ce baume : Rosebud Salve de chez Smith’s Rosebud Salve)  selon votre carnation. Appliquez-le en tapotant du bout du doigt pour un effet plutôt fondu.