Vous êtes ici : Les coulisses

12 erreurs à ne pas commettre avec ses sourcils

Epais et structurés… Ainsi se portent les sourcils cette année. Mais comment éviter les erreurs de débutantes ? La make-up artist, fondatrice de la marque Le Sourcil par Angelik Iffennecker, dresse la liste des erreurs à ne pas commettre et donne ses précieux conseils.

Erreur 1 : les épiler trop fins ou trop écartés.

Si le sourcil de Pierrot a séduit dans le passé… Il doit rester dans le passé ! Les queues trop courtes ou trop fines ont tendance à rétracter le visage plutôt que de l’élargir. Pour éviter de trop creuser, on épile progressivement en ligne horizontale.

Erreur 2 : opter pour des implants.

Le résultat ressemble plus à des cheveux qu’à des poils. L’experte préconise les sérums de repousse comme Liposourcils de Talika.

Erreur 3 : les raser.

Il est loin derrière nous le temps où on enlève tout pour redessiner au crayon. Les épiler à la cire n’est pas une bonne idée non plus. Pire encore, les épiler à la cire en position allongée. Le visage n’est pas le même quand on est debout !

Erreur 4 : ne pas respecter la cohérence avec ses cheveux et son visage.

Une femme avec une chevelure très épaisse ne peut pas avoir une ligne extra-fine. A contrario, une femme avec les cheveux fins et le visage anguleux évitera le gros sourcils. Il faut que l’ensemble soit harmonieux.

Erreur 5 : y aller d’un coup, rapidement et sans recul.

L’idée est d’épiler, progressivement, à droite puis à gauche, simultanément. On n’hésite pas à prendre du recul. On se regarde de face mais aussi de profil pour un sourcil harmonieux avec l’ensemble du visage. Quand on les maquille, pour un résultat plus naturel, on les hachure progressivement.

Erreur 6 : ne pas les brosser.

Pour révéler l’existant, il est essentiel de bien brosser avec une brosse adaptée, comme La Brosse, Le Sourcil Par Angelik Iffennecker, pour en découvrir la ligne naturelle avant de passer au maquillage ou à l’épilation.

Erreur 7 : les tatouer.

L’histoire l’a prouvé : les canons évoluent. Sans parler de tendance et d’envie, la beauté change tous les jours. Pour aider la nature, on se maquille les sourcils tous les jours. Cela doit faire partie du rituel au même titre que le maquillage du teint ou du regard. Le tatouage se décolore, les pigments s’oxydent et ça brille. Ce n’est pas naturel. En vieillissant, le visage s’affaisse. Les sourcils ne doivent pas devenir l’élément figé du visage ! Pour leur donner du caractère, rien de mieux qu’un gel teinté comme le Sculpt Tinted Gel Brow d’Arrow. Le Gel à Sourcils, Laura Mercier, permet quant à lui de leur donner une jolie forme.

Erreur 8 : les couper avec des ciseaux !

Ce qui est joli dans le poil du sourcil, c’est qu’il est épais en racine et plus fin en pointe, un peu comme une plume. Si on les coupe dans la masse, cela rend les sourcils plus lourds. Si vous les trouvez trop longs et trop présents, il faut choisir stratégiquement lesquels on va enlever pour un résultat élégant et naturel.

Erreur 9 : choisir une mauvaise couleur de maquillage.

Hors de question d’utiliser une teinte trop foncée par exemple. Si on a les cheveux plutôt dorés, on va éviter une tonalité cendrée. Pour trouver la bonne couleur, il suffit de se fier à la couleur naturelle de ses sourcils et de la racine de ses cheveux. Composez par exemple avec les teintes du Brow Powder Duo, Sumita, pour obtenir celle qui se rapproche le plus de vos sourcils naturels.

Erreur 10 : utiliser un crayon trop gras.

Il risque de couler au cours de la journée. La formule mate et poudrée des Crayons Sourcil, Harcourt, permet d’éviter ce type de mésaventures. Pour les dessiner et accentuer le regard, utilisez la Poudre à Sourcils avec pinceau, Paul & Joe.

Erreur 11 : renforcer les défauts avec le maquillage.

L’idée est de créer du beau avec l’existant et non d’intensifier les défauts. Le Brow Concealer, Sumita, permet de gommer les imperfections. Si on a une ligne pas très jolie, il faut combler pour transformer, corriger les défauts. Par exemple, on évitera des les faire trop longs et descendants sur la tempe.

Erreur 12 : faire pour faire.

Ne jamais oublier que less is more. Au moindre doute, quand on ne sait pas faire, il est toujours préférable de ne rien faire.