Vous êtes ici : Les coulisses

3 parfums décryptés par des fleuristes

Leurs boutiques embaument la rose, le lilas ou la pivoine. La sensibilité olfactive des fleuristes, aiguisée par les heures passées à composer des bouquets aux effluves subtiles, fait d’eux des connaisseurs de choix lorsqu’il s’agit de décrypter des parfums. Trois passionnés se prêtent au jeu.

LE PARFUM : Blanc de Courrèges

En notes de coeur, de l’iris, de fleurs blanches, en notes de tête, des baies roses, de litchi, et des notes de musc, de bois et d’ambre blancs en notes de fond.

Le fleuriste : Majid, Muse Montmartre, Paris XVIIIème
Les notes dominantes : Des notes de jacinthe. C’est un parfum à la fois sucré, féminin et frais.
Ce qu’il m’évoque : Les fleurs blanches me rappellent l’atmosphère d’un mariage, et l’odeur d’un bouquet de mariée.
Quand le porter ? Je l’imagine porté par une femme élégante, le matin ou bien en journée.

LE PARFUM : Remarkable People, Etat Libre d’Orange

Le fleuriste : Christophe, Odorantes Paris, Paris VIème
Les notes dominantes : L’orange amère et les agrumes sont très présentes : clémentine, pamplemousse, feuille de citron coupée. Je distingue une note sucrée, comme les baies de myrte. Vient aussi une note boisée, une pointe de réglisse, de cuir.
Ce qu’il m’évoque : J’imagine une cavalière sur son cheval. L’orange amère me rappelle la période des fêtes, et de la fin d’année.
Quand le porter ? A la fin de l’automne et au début de l’hiver.

LE PARFUM : Lily of the Valley, Floris London

La fleuriste : Lou, Les Mauvaises Graines, au BHV Marais
Les notes dominantes : Des notes florales de muguet, puis d’agrumes. C’est un parfum frais et léger qui me fait penser à l’odeur vivifiante du linge propre, avec des notes légèrement astringentes sans doute données par les agrumes. Il est dynamisant et a du caractère.
Ce qu’il m’évoque : Une prairie fleurie, avec des coquelicots.
Quand le porter ? Idéalement en journée.