Vous êtes ici : Maquillage > Yeux

5 étapes pour un smoky réussi

Un fard subtilement dégradé autour de la paupière, un regard souligné grâce au khôl et au mascara, le smoky eye peut sembler compliqué à réaliser. Voici les cinq étapes à suivre pour bien le réussir facilement.

1 – Préparez le terrain
Avant toute chose, on prépare la paupière en passant une base à paupières comme la base ombres à paupières Laura Mercier et un fard beige mat, raccord avec la tonalité de notre carnation, que l’on applique sur l’ensemble de la paupière mobile jusqu’à l’arcade sourcilière. Cette première étape permet d’unifier la peau de la paupière en gommant les rougeurs mais aussi de faire durer le maquillage en fixant les pigments.

« Il est préférable d’opter pour un fard poudre et mat car il sera plus facile à dégrader »

 

2 – Dessinez les sourcils
Pour intensifier le regard, on mise sur des sourcils bien travaillés. On les épile et on les coiffe à l’aide d’une brosse sur laquelle on a vaporisé un peu de laque pour assurer la tenue. Si l’on a les sourcils clairs ou clairsemés, on les fonce à l’aide d’un crayon, par exemple le crayon à sourcils Boho qui se décline en trois teintes, ou d’un peu de fard.

3 – Soignez votre dégradé
Par définition, le smoky eye désigne un maquillage fumé, un regard charbonneux. L’œil est cerné par un halo de fard à paupières, foncé de préférence, gris, noir ou taupe si l’on souhaite un rendu plus discret. Il est préférable d’opter pour un fard poudre et mat car il sera plus facile à dégrader.
On commence par l’appliquer sur l’ensemble de la paupière mobile à l’aide des doigts ou d’un pinceau adapté. Puis, on estompe le fard sur la zone extérieure de l’œil et jusqu’à la naissance de l’arcade sourcilière afin d’approfondir le regard. On applique ensuite ce qu’il reste du fard sur les doigts ou le pinceau, sur la muqueuse inférieure de l’œil, le long des cils, et en débordant légèrement sur la peau pour un rendu rock’n’roll.
On peut terminer par ajouter une touche de fard clair et légèrement irisé tel que le Mary-Lou Manizer de theBalm® cosmetics sur le coin interne de l’œil et sur le haut de l’arcade sourcilière pour apporter une touche de lumière et ouvrir le regard.

4 – Soulignez votre regard
On trace un trait à l’aide d’un crayon khôl comme le crayon kajal de Dr.Hauschka que l’on étire sur la paupière, au ras des cils supérieurs et sur la muqueuse inférieure. La bonne technique pour un tracé linéaire qui respecte la forme de l’œil est de tirer la paupière vers la tempe avec son autre main. Idem pour la partie inférieure, on s’aide de sa main libre pour étirer la peau du dessous de l’œil.

5 –  Recourbez vos cils
Pour terminer un smoky eye dans les règles de l’art, on s’arme d’un mascara volumateur. Le mascara Peak Performance de Pop Beauty vous allonge et gaine les cils, même les plus petits. On veille à bien séparer les cils avec la brosse du mascara pour optimiser la répartition de la matière. La bonne technique pour bien les recourber : on étire la paupière comme on l’a fait pour le khôl et on tourne la brosse sur elle même tout en la remontant de la racine des cils vers la pointe. On termine en appliquant un peu de mascara sur les cils inférieurs.