Vous êtes ici : Cheveux > Cheveux bouclés/crêpus

Cheveux crépus : les bons soins

Cassants et indomptables ? Les cheveux crépus sont difficiles à entretenir. Pas si on sait en prendre soin ! Tous nos conseils pour conserver toute leur beauté !

Le retour au naturel

Le phénomène Nappy (contraction de Naturel et Happy) apparu en 2005, prône un retour à l’authenticité. Adieu défrisants et crèmes assouplissantes ! L’afro puff est sur le devant de la scène et les stars comme Solange Knowles ou Janelle Monae en jouent. Mais pour afficher une crinière à la Black Panther, mieux vaut s’engager dans une démarche rigoureuse d’entretien, car le cheveu dit « crépu » est physiologiquement fragile. Il exige des techniques de soins spécifiques.

Chassez les idées reçues

Hairy Taj, formateur spécialiste du cheveu frisé et Nathalie, coiffeuse Birchbox, nous aident à démêler le vrai du faux et nous soufflent leurs astuces et conseils pour prendre soin des cheveux crépus.

Idée reçue n°1 : Les cheveux crépus sont costauds
Le cheveu crépu a la particularité d’être plat. Contrairement à un cheveu lisse, il se rétrécit par endroits laissant apparaître des zones de fragilité. Ces cheveux aussi dits cotonneux sont très fragiles et plus ils sont fins plus ils risquent de se casser facilement sous la pression.
Le conseil du pro : Après le shampooing, n’hésiter pas à utiliser un primer pour protéger le cheveux comme le Hairdresser’s de Bumble and Bumble. Ne jamais coiffer un cheveu crépu à sec ! Vous pouvez les démêler aux doigts ou bien avec une Tangle Teezer pour éviter de casser les boucles. Il est également très important, si vous avez les cheveux cotonneux, de les nourrir matin ET soir avec un beurre ou une huile qui vous permettra aussi de les travailler. Aveda, Redken ou encore Moroccanoil en ont des très bien !

Idée reçue n°2 : Les cheveux crépus ne poussent pas
Plus fragile que les autres typologies, la vitesse de croissance des cheveux crépus est en moyenne un peu plus faible (0,85cm/mois contre 1,25cm/mois pour un cheveu caucasien*). * source : L’Oréal
Le petit handicap de pousse peut être aggravé par l’âge, la saison, les soins apportés (ou non). Et les vrilles tout au long de la fibre limitent la longueur, donnant ainsi une impression de cheveu qui ne pousse jamais. Mais pour autant un cheveu bien entretenu et sain n’aura aucun problème de pousse.
Les recommandations du pro : Si vous préférez les tresses à votre coupe naturelle, ne les garder pas plus de trois semaines car vos cheveux restent emprisonnés et risquent de se casser. Évitez d’ailleurs les tresses trop serrées qui risqueraient d’arracher le follicule pileux. Pensez que plus les tresses sont fines et plus ça risque d’abîmer vos cheveux et votre cuir chevelu. Vous n’aurez pas besoin de les laver mais faites des nettoyages à sec avec une serviette chaude. Étant donné que les cheveux afro sont des cheveux très fragiles qui ont besoin de beaucoup d’hydratation, ils graissent très peu et il est donc possible de ne faire que des nettoyages à sec pendant 3 semaines.

Nous vous conseillons également de faire des bains d’huile deux fois par semaine en mettant un foulard sur votre tête et en dormant avec. Cela va donner à votre cheveu la sensation d’être dans un climat tropical, celui-ci va alors mieux se développer et cela va favoriser la pousse.

Idée reçue n°3 : Les cheveux crépus graissent facilement
Très sec de nature, le follicule du cheveu crépu produit peu de sébum. Ce sébum, particulièrement dense, se répartit difficilement le long de la fibre capillaire. Conséquence ? Les cheveux crépus sont généralement très secs dès les mi-longueurs.
L’astuce du pro : Penser à boire au moins 1 litre d’eau par jour. Favoriser l’hydratation naturelle par un brossage doux et venir compléter le soin par une routine stricte :
Shampooing hydratant : Aveda, Smooth Infusion
Conditioner (selon besoin spécifique) :
– hydratant pour agir sur la sècheresse.
– protéiné pour agir sur la solidité du cheveu.
– huilé pour agir sur la couleur, la brillance et la douceur.
Masque hydratant et nourissant : Masque nourrissant d’Amika

Idée reçue n°4 : Les cheveux crépus sont indomptables
Durement jugés, les cheveux crépus ont longtemps souffert du diktat de la mode du cheveu souple. Impossibles à démêler, trop volumineux ? Il existe une multitude de techniques de coiffage pour gérer les volumes de ces frisures.
Les suggestions du pro : Pensez à utiliser des accessoires (papillotes, boudins, filet (Sewing Kit de KEVIN.MURPHY)) pour faire sécher les cheveux, assouplir à l’aide d’un sérum et choisir son style :
Afro puff : touffe ronde.
Afro hawk : twists sur le côté du crâne pour dessiner une crête sans couper.
Bantuknots : torsades enroulées en petits choux sur le crâne.
Twist : tresses à 2 brins.
Twist out : coiffure obtenue après avoir fait puis défait les vanilles.
Twist and tuck : twists regroupés en chignon.

Pour les travailler et donc mettre en valeur le ressort, pensez aussi aux huiles enrobantes qui sont des matières grasses mais fluides et qui permettent donc de travailler le cheveu. On vous conseille la pommade Semi Sumo de Bumble and Bumble et l‘intensificateur de boucles d’Aveda. Ne tentez surtout pas de travailler vos cheveux en utilisant de l’eau, celle-ci est trop calcaire et risque de rendre encore plus cassant vos cheveux !

Les produits pour les plus pressées

Gelées, mousses, crèmes (Crème de Définition pour Cheveux bouclés d’Amika), huiles sèches (Oil Treatment d’Amika), huiles naturelles (Monoï Vanillier de Hei Poa), huiles voiles de brillance (Spray-on-shine d’Aveda) permettent de définir et contrôler les volumes. Il existe aussi des sprays hydratants qui détendent le cheveu pour faciliter le coiffage et apporter de l’hydratation. Le Spray Miracle 25-en-1 de Redken plaira aux plus pressées !
Pensez à consulter un professionnel pour choisir la bonne formulation de produits et à privilégier une seule gamme de produits, une fois que vous avez trouvé celle qui vous convient, pour plus d’efficacité !

À éviter :
– Les shampooings 2-en-1
– Des shampooings trop fréquents
– Les attaches trop serrées
– Les brossages violents et les peignes à dents très serrées
– Les produits coiffants asséchants (à base d’alcool ou d’huile minérale issue de la pétrochimie)