Vous êtes ici : Corps

C’est quoi exactement un cosmétique bio ?

Privilégier les cosmétiques bio, ce n’est pas si facile. Pour vous aider à bien comprendre ce qui se trame sous cette appellation et afin que les apprentis biotistas ne se découragent pas, on fait le tour de la question. Pourquoi choisir du bio et comment le reconnaître.

Quel est l’intérêt des cosmétiques bio ?
Les cosmétiques bio sont ceux qui privilégient les ingrédients issus de l’agriculture biologique, c’est à dire dont le processus de fabrication tend à préserver la planète. Les produits chimiques sont bannis, pour le plus grand bien de la terre dans laquelle a poussé le futur ingrédient, celui de l’humain qui l’a cultivé et celui auquel il est destiné (votre corps, votre peau). Autre intérêt majeur, ils nous donnent l’assurance de préserver notre corps en boycottant les substances soupçonnées d’être cancérigènes, sur le long terme là encore.

En résumé, le bio donne la possibilité de refuser des ingrédients dont on peine à mesurer la dangerosité sur l’homme et sur la planète.

La différence du bio sur la peau
La querelle autour du bio entre ceux qui sont pour, ceux qui sont goguenards face à la tendance lourde et ceux qui y sont carrément opposés existe jusque dans les hautes sphères scientifiques. On n’en voudra à personne de s’interroger plutôt que de foncer tête baisser.

La première remarque des anti-bio est généralement que ça ne sent pas bon, c’est moins agréable. Bonne nouvelle, en 2017, nombre de marques bio ont considérablement amélioré le confort d’application de leurs produits notamment leur parfum, en enrichissant leurs formules d’agents conservateurs naturels qui permettent d’éviter toute odeur de rance (l’Huile Extraordinaire l’Or Bio de Melvita n’a pas grand chose à envier à ses équivalents non-bio).
Les shampooings et savons moussent souvent moins que leurs homologues non-bio (la mousse ne lave pas, elle est ajoutée artificiellement via des agents parfois agressifs), mais respectent totalement l’équilibre des cellules.

Si les études ne montrent pas de différence conséquente entre bio et non-bio en terme de qualités nutritives, de minéraux, de vitamines, on reste sûr de ne pas s’exposer aux multiples effets toxiques des produits chimiques ou non naturels (aluminium, zinc …) que contiennent les produits industriels ou de synthèse. Et la peau respire généralement mieux car elle reçoit moins d’agents occlusifs (moins de points noirs et de boutons au programme). Warning pour les peaux sensibles : les ingrédients naturels sont au moins aussi allergènes que des produits de synthèses. Test indispensable avant de laisser poser son masque 10 minutes sur le visage.

Quand il n’y a pas de label
Certains produits ont des compositions très intéressantes sans être labellisés bio. Parce qu’ils ont beau faire tout plein d’efforts, ils n’arrivent pas au standard des laboratoires de certification. Ou parce que l’obtention d’un label n’est pas simple, coûte de l’argent. Du coup, c’est nettement plus compliqué pour le consommateur de s’y retrouver. Nous, on a fait notre tri sur le Corner Green.

Pour tous les autres, il y a les labels.

Comment reconnaître les cosmétiques bio?
Les labels sont certifiés par des associations de professionnels qui mettent en place des cahiers des charges et des modalités de contrôle de production.
Voici les principaux :

logo-cosmetique-biologique-ecocert_0
Écocert®
95% minimum des ingrédients végétaux de la formule doivent être issus de l’agriculture biologique.
10% minimum du total des ingrédients doivent être issus de l’agriculture biologique.
Pas de matière première animale, le produit fini n’est pas testé sur les animaux (les ingrédients peuvent l’être).

 

Capture d’écran 2014-09-18 à 16.10.03

Cosmebio®
Tous les labels Cosmebio ne contiennent aucun parfum de synthèse, colorant de synthèse, OGM, conservateur de synthèse, traitements ionisants et  les produits finis ne sont pas testés sur les animaux.

Minimum 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle.
Minimum 95% des ingrédients végétaux issus de l’Agriculture Biologique.
Minimum 10% de l’ensemble des ingrédients issus de l’Agriculture Biologique.
Pas de matière première animale. Les tests des produits finis et des matières premières sur les animaux sont interdits « sauf lorsque la loi l’exige ».

Capture d’écran 2014-09-18 à 16.10.08
Cosmébio
Minimum 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle.
Minimum 50% des ingrédients végétaux sont issus de l’Agriculture Biologique.
Minimum 5% de l’ensemble des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique.

Capture d’écran 2014-09-19 à 12.10.30
Cosmos Organic
Il s’agit d’une certification européenne créée pour harmoniser les labels.
95 à 100% d’ingrédients naturels.
95 à 100% d’ingrédients bio sur les ingrédients végétaux.
Minimum 20 % du produit fini issu de l’agriculture biologique (sauf pour certains produits composés d’au moins 80 % d’ingrédients d’origine minérale pour lesquels la barre reste à 10%).
Seuls les ingrédients biodégradables sont acceptés.

images-q=tbn-ANd9GcR7QwcTZsKkhhhz5OVMuF7chy1JAMmBe53p7yfJIeyIVE9kP5NE

Nature & Progrès
C’est une certification extrêmement exigente. 100% de composants bio, ingrédients et produit non testés sur les animaux. Pas d’ingrédients issus de l’industrie pétrochimique, pas d’OGM, pas d’ingrédient de synthèse.
Organic4colorsealJPG

USDA Organic

C’est le label bio américain. Voici ce qu’il garantit.
Minimum 95% d’ingrédients bio.
OGM, radiations ionisantes dans la production, substances d’origine synthétique et traitements de produits agricoles interdits.

label_bdih
BDIH

C’est le label bio version allemande, créé par une association dans les années 1950. Il respecte une liste stricte d’ingrédients, préférablement bio mais pas que.
100% d’ingrédients autorisés par la liste du BDIH (issus préférablement de l’agriculture biologique et de cueillettes sauvages contrôlées).
Pas d’OGM, ni radiations ionisantes.
Pas de colorants de synthèse, de parfums, de dérivés du pétrole, de silicones ni de matières premières éthoxylées.
Limitation des processus chimiques dans la transformation des matières premières.