Les indices solaires : décryptage

Les beaux jours arrivent, on sort les jupes, sandales, pour profiter du soleil. Et pour bien savourez ce dernier, il est indispensable d’utiliser une protection solaire, meileure alliée pour éviter les coups de soleil, le vieillissement prématuré de la peau, les taches brunes et les cancers de la peau. Décryptage des sigles et indices de protection solaire.

IP, FPS, SPF, UVA, UVB… S’y retrouver

L’important avant d’acheter est de regarder l’indice de protection (IP) appelé plus exactement FPS (Facteur de Protection Solaire) ou encore SPF (Sunburn Protection Factor) en anglais. Ces chiffres indiquent la capacité du produit à protéger la peau contre le coup de soleil. Bon à savoir, l’IP est universel et correspond au même niveau de protection quelle que soit la marque ou le pays où vous achetez votre crème.

Quant aux UVA (responsables du photovieillissement) et UVB (à l’origine des coups de soleil), que l’on nomme les ultraviolets (UV), c’est grâce à eux que l’on obtient le bronzage mais à haute dose, ils peuvent être dangereux pour la peau et causer mélanome, rides et brûlures.
Assurez-vous que le logo UVA encerclé ou les mentions « double protection UVA+UVB », « large spectre UVA/UVB » ou protection cellulaire UVA soient signalés. Et choisissez une crème double protection.

SOS, que choisir ?

Il faut choisir sa protection selon l’intensité du soleil (Index Solaire, donné tous les jours d’été à la météo), mais également procéder par type de peau.
Les peaux mates, noires ou métissées peuvent opter pour un IP 20 tel que le Spray Solaire, Thermaliv si le soleil est faible, et au minimum 30 en cas d’ensoleillement fort.
Les peaux claires, plus fragiles, doivent choisir un indice au moins égal à 30, en utilisant le sérum City Sunscreen Serum, Supergoop par exemple, même par ensoleillement modéré. S’il est fort, privilégiez un SPF 50 suivant votre sensibilité cutanée, l’émulsion solaire, Thermaliv sera parfaite pour les peaux sensibles. La Crème solaire visage, Mimitika protège parfaitement et possède même un ingrédient naturel activateur de bronzage dans sa formule.
Pour votre enfant, préférez un FPS 50 en toutes circonstances tel que la crème solaire très haute protection, Polaar, le meilleur ami des peaux fragiles.
Idem pour les femmes enceintes qui, à cause d’un phénomène hormonal, peuvent se retrouver avec un « masque de grossesse » après une exposition au soleil. En cas de peau intolérante, on ne se pose plus de question : le même produit quelle que soit l’intensité de soleil.
Et on n’oublie pas son chapeau pour couvrir le cuir chevelu.

Faut-il se protéger toute l’année?

Oui à la protection toute l’année, mais pas forcément avec un SPF. En effet, c’est bien l’environnement dans son ensemble, et le soleil en particulier, qui sont les principaux responsables du vieillissement prématuré. Il faut s’en protéger toute l’année, mais pas forcément en appliquant un produit solaire avec SPF. C’est via les radicaux libres que l’environnement agresse notre peau. C’est donc contre les radicaux libres qu’il faut se protéger en continu. Pour cela, un soin anti radicalaire est parfait ! Lorsque l’intensité du soleil est faible (en hiver par exemple), la peau est capable de s’auto-défendre via ses mécanismes naturels.

En résumé : On garde son soin solaire avec SPF en cas d’exposition solaire, principalement l’été donc, et là, on l’applique aussi souvent que nécessaire. Le reste de l’année, on privilégie les soins riches en anti-radicalaires pour lutter contre le vieillissement cutané. N’oubliez pas non plus un baume tel que le Baume Protecteur pour les lèvres IPS 15 transparent, Elizabeth Arden pour protéger la peau fragile de vos lèvres des effets néfastes du soleil, à avoir toujours dans son sac à main.

Les 4 règles indispensables

1) On se protège dès qu’on s’expose au soleil avec un indice adapté et une double protection UVA/UVB (même bronzée) et on renouvelle généreusement l’application toutes les deux heures en moyenne suivant l’ensoleillement et la durée d’exposition.

2) Non, les crèmes solaires n’empêchent pas de bronzer ! Inutile d’acheter alors un soin solaire avec un IP trop faible, il ne sera d’aucune efficacité et vous risquez d’attraper un coup de soleil.

3) Une peau bien hydratée est une peau mieux bronzée. N’oubliez pas de bien appliquer un après chaque exposition.

4) Les produits solaires ne doivent pas être utilisés d’une année sur l’autre car ils contiennent peu de conservateurs. Les crèmes ont en général une durée de 9 à 12 mois après ouverture, donc celles de l’an passé, on les jette !