Vous êtes ici : Corps > Bien-être & nutrition

Nutrition : les aliments anti-capitons

Les capitons, qu’on appelle aussi “peau d’orange”, touchent 90% des femmes (contre seulement 2% des hommes). Une injustice qui concerne aussi bien les corps sveltes que les morphologies plus rondes. Face à ce fléau, une armée d’aliments clés vous aideront à prévenir la propagation des capitons et à gommer ceux déjà installés.

Remerciements à Maéla Le Borgne, diététicienne – nutritionniste.

Peau d’orange : c’est quoi exactement ?

Principalement logés dans les cuisses et les fesses, les capitons sont liés à la répartition des cellules graisseuses, ainsi qu’à celle de l’eau et des fibres collagènes.

L’effet “plafond”

La peau d’orange est le résultat d’un changement dans la structure du “gras” située en surface, juste sous la peau. À ce niveau, des réserves de gras sont logées au sein de cellules, séparées les unes des autres par des “murs” de tissus. La peau constitue le “plafond” de ces cellules. Une augmentation des cellules adipeuses (qui stockent le gras)  accompagnée d’une rétention d’eau gonflent les réserves de gras qui bombent par conséquent les “murs” séparateurs. De quoi tirer sur notre peau et lui donner aussitôt un aspect matelassé et irrégulier. Des facteurs hormonaux (liés par exemple à la contraception) et circulatoires (insuffisance veineuse, varices…) augmentent le risque de développer ce qu’on appelle la peau d’orange.

Capitons : comment les dégommer ?

Les aliments à éviter :
Les crudités : si les légumes crus sont plein de vitamines, ils sont par ailleurs riches en sels minéraux et en eau. De quoi favoriser la rétention d’eau.
Les graisses animales : les viandes grasses (porc, boeuf, canard) sont à consommer avec modération. Préférez les cuissons au grill ou au four.
Les sucres industriels : présents dans les biscuits, les pâtisseries, les jus de fruits industriels ou encore les sodas, ils favorisent la formation de masses graisseuses et de cellulite. Les édulcorants sont également à éviter car ils ont tendance à retenir l’eau dans les tissus.
Le sel : en surconsommation, il est mauvais pour la circulation sanguine. Présent par ailleurs dans la charcuterie, le pain, le fromage et les biscuits apéritifs, il s’infiltre de facon excessive dans les produits transformés (on en consommerait le triple de ce qui est recommandé !)

Les aliments à privilégier :
Le thé vert : diurétique, il lutte contre la rétention d’eau et par conséquent la cellulite. Il favorise par ailleurs le destockage des lipides qui saturent les cellules graisseuses.
L’oignon : véritable activateur d’élimination des graisses, il est l’une des meilleures armes pour combattre la cellulite et chasser le surplus d’eau.
L’ananas : riche en bromélaïne, il désinfiltre les tissus et prévient la rétention d’eau. L’absence totale de lipides en fait un aliment anti-cellulite idéal.
Le brocoli : sa teneur en alpha lipoïque, une substance naturelle, empêche le collagène du corps de durcir (facteur en cause dans la formation de cellulite). Très peu calorique, il est aussi un super allié minceur.
L’orange : ses flavonoïdes méthoxylés encouragent la circulation sanguine et corrigent les déséquilibres des cellules susceptibles de provoquer la formation de capitons.
L’aubergine : elle stoppe les graisses absorbées au cours du repas et les capture dans ses fibres. À cuir au four, à l’ettouffée ou au grill.
Et aussi : le curcuma, l’asperge, le concombre, le céleri, les baies, les graines et le persil !

Vous pouvez aussi booster votre alimentation avec des complémentaires tels que le Menu Anti-Capitons, D-Lab Nutricosmetics. En plus de l’alimentation, vous pouvez les déloger en massant votre corps selon la méthode du palper-rouler avec de l’huile drainante telle que Libérez l’orange, Indemne par exemple.

Article mis à jour le 04 mai 2016