Vous êtes ici : Visage

Une lotion visage, à quoi ça sert ?

Un geste beauté un peu laissé de côté fait son grand retour dans notre routine beauté, l’application d’un tonique ou d’une lotion. Mais, au fait, ça sert à quoi ? Réponse avec Carole André, parfumeur, formulatrice cosmétique et formatrice pour Iris consulting.

Il fut un temps où le tonique était un produit que l’on vendait en duo avec le lait de toilette. Il avait pour vocation d’enlever les résidus de maquillage et impuretés qui avaient résistées au lait. L’eau précieuse, star des étagères de pharmacies, est d’ailleurs l’exemple d’un tonique ancien. Au fil du temps, la gestuelle du nettoyage du visage a beaucoup évolué. Beaucoup de femmes ont délaissé le lait de toilette pour des gels nettoyants ou des mousses. A ce moment-là, le tonique a perdu de sa légitimité. Pour le réhabiliter, les maisons ont alors pensé à lui donner de nouvelles actions indispensables à la routine beauté des femmes d’aujourd’hui.

Un geste multi-actions

Outre le fait d’ôter les résidus qui résistent au démaquillant, le tonique ajoute aujourd’hui un aspect astringeant. Non content de nettoyer, il resserre donc les pores et purifie la peau.  A ses débuts, il contenait bien souvent de l’alcool, moins populaire aujourd’hui. Les marques ont alors pensé à développer des toniques sans alcool. Enfin, le tonique est le geste après le nettoyage et avant l’application du sérum ou de la crème. Le tonique Squalane Oxygen Regenerating Moisturizing Lotion d’Essonce, par exemple, va réparer, protéger et donner de l’éclat à notre peau. L’Eau Bleu des Anges, Les Anges ont la Peau Douce, va quant à elle dynamiser et révéler l’éclat de la peau. Une lotion sert aussi et surtout à préparer la peau à recevoir de manière optimale son soin hydratant.

Une composition technique

La formulation de la plupart des toniques ? Des actifs hydrosolubles à partir d’extraits de plantes et de glycérine, de l’allantoïne, un actif très ancien apaisant et anti-inflammatoire qui calme et apaise, des sucres comme le fructose pour l’hydratation. Une partie de l’eau contenue est rendue active grâce à l’hydrolat ou l’eau de fruit. Enfin, la formule compte des additifs techniques comme les conservateurs, des régulateurs de ph (citrique ou lactique) pour maintenir la lotion légèrement acide, en affinité avec le ph de la peau et un agent séquestrant (EDTA sur l’étiquette) qui va neutraliser le calcaire de l’eau. Le choix des plantes est fait selon l’action revendiquée.
Aujourd’hui, l’alcool est souvent remplacé par des eaux actives comme des hydrolats ou des eaux florales ou de fruits. Par exemple, l’Eau Florale Melvita à base de bleuet ou de rose.
La camomille romaine convient aux peaux sensibles tandis que les peaux acnéiques privilégient un tonique à base d’hydrolat d’arbre à thé et les peaux matures optent pour un tonique à base d’encens. Enfin, un tonique à base de citron ou agrumes, avec un ph légèrement acide, aura une action de peeling et éclaircira le teint.

Comment l’appliquer ?

De manière classique, à l’aide d’un coton. L’expert recommande aussi de se faire des brumisateurs. Par exemple, on remplit un flacon à pompe d’hydrolat de patchouli purifiant et régénérant et on vaporise sur le visage en fermant bien les yeux. Puis on tamponne avec une serviette. On ne le laisse pas sécher à l’air libre. Cela déshydraterait la peau.

Notre sélection

Un tonique rafraîchissant : Tonique Rafraîchissant de Paul & Joe
Une lotion revitalisante : Revitalizing Tonic Lotion de Kueshi
Une lotion hydratant : Lotion Tonique Hydratante d’Herborist
Une lotion raffermissante : Multi-Intensive Lotion de Jeunesse Défroissante de Clarins
Un tonique purifiant : la Aqua Magnifica, Sanoflore