Comment choisir ma crème hydratante

L’application d’une crème hydratante est un geste essentiel et quotidien. Mais comment la choisir ? La dermatologue Nina Roos nous aide à sélectionner le bon soin.

Un choix dynamique : à l’écoute de sa peau

Selon l’experte, 4 paramètres sont à prendre en compte lors du choix de sa crème hydratante : la saison, le type de peau, l’âge et la nature des autres soins utilisés sur la peau. Si bien, que dans l’année, le type de crème hydratante, sa texture et sa composition, peuvent varier. Le choix de la crème est alors dynamique.

Il faut donc être à l’écoute de ce que l’on ressent. Si la peau tiraille, c’est qu’elle manque d’hydratation. Il faut s’armer d’une crème riche comme par exemple la Moisture-Rich Face Cream de Balance Me ou la Crème Hydratante Karité, La Rosée. À l’inverse, si la peau est grasse et que votre soin bouloche, choisissez une crème plus légère et fluide. La Gelée Hydratante Icesource de Polaar est légère et ressource la peau immédiatement ou le Gel-Crème Hydratante, La Rosée, sa formule à base de concombre va hydrater, tonifier et matifier la peau. Quand on se lave à l’eau du robinet, le calcaire desséche la peau. Pour compenser cette perte en eau, on opte alors pour une crème plus riche. Même idée si on suit un traitement dermatologique ou un soin anti-âge qui assèche.  L’idée est de toujours privilégier le confort. Quels que soient les autres soins que l’on utilise au quotidien, on n’oublie jamais la crème hydratante. Une femme qui applique un sérum choisira une crème hydratante moins riche. Si vous avez à la fois sensation d’une peau déshydratée et la crainte d’un soin trop riche, on vous dirige vers l’Hydragenist Aquabaume Hydratant de Lierac qui allie la texture légère d’un gel et le confort d’un baume.

Les besoins de la peau selon les âges

L’âge est tout de même un paramètre à privilégier. Les besoins de la peau évoluent avec le temps.

De 20 à 35 ans : une texture fluide
Avant 35 ans, la peau est à tendance mixte à grasse. Une crème fluide, pas trop riche est donc préconisée. Toutefois, une peau très fine ou souffrant d’eczéma, notamment en hiver, nécessite un soin plus riche. Légère sur la peau mais remplie d’antioxydants (aloe vera, huile d’amande et d’abricots), la crème Acquaconfort, Delarom comble la plupart des épidermes. Le Soin de jour hydratant, Melvita à la texture fine et légère ressourcera les peaux normales à sèches pour un teint frais et éclatant.

À partir de 40 ans : plus de couvrance
Avec l’âge, la peau s’affine. Moins grasse, elle a besoin d’être nourrie. Pour cela, on adopte une crème plus couvrante comme la Moisturizing Skin Cream de Yu-Be ou le Soin Hydratant Éclat Protection Anti-âge de Laino.

À partir de la cinquantaine : attention sécheresse
Enfin, avec l’arrivée de la ménopause, la peau s’assèche. L’idée est donc de la nourrir en profondeur grâce à une crème très riche. La crème de jour ultra active Have a Good Day de JYB Cosmetics contient notamment des extraits d’argousier et de jojoba qui hydratent en profondeur.

Les bons actifs

L’urée et l’acide hyaluronique sont des actifs qui retiennent l’eau dans la peau. La glycérine hydrate tandis que la céramide est garante d’une bonne hydratation en restaurant le film hydrolipidique. Enfin, les acides gras essentiels sont recommandés pour les peaux sèches voire très sèches. Pas étonnant que le beurre de karité est un ingrédient souvent utilisé contre la sécheresse cutanée.

Posologie

L’experte préconise deux applications par jour, matin et soir. Certaines peaux peuvent être assoiffées au cours de la journée. On peut réappliquer de la crème hydratante selon son ressenti, notamment si on travaille dans un espace climatisé.