Vous êtes ici : Visage

Protéger sa peau contre la pollution

Les beaux jours ont enfin pointé le bout de leur nez, en apportant avec eux leur lot de petits bonheurs : les jours qui rallongent, les cafés en terrasse, les pique-niques au parc et… les pics de pollution ! Et oui, c’est le vent et la pluie qui chassent la pollution atmosphérique. Donc plus il fait beau plus elle s’accroît.

Nous avons interrogé Patrick Sounigo, cosmétologue et créateur de la marque anti-pollution Sampar Paris sur le sujet. On vous livre les clés pour que votre beauté s’épanouisse en milieu urbain.

Quels sont les effets de la pollution sur notre peau ? “Les polluants atmosphériques ont une action toxique sur la peau. Ils s’intègrent au milieu naturel cutané (sébum, maquillage et déchets) et provoquent l’apport de toxines et de radicaux libres qui auront pour effet de bloquer tous les systèmes naturels de défense et de détoxication de la peau entraînant ainsi une véritable asphyxie.” nous explique Patrick Sounigo.

“Un teint terne et non-uniforme, un manque d’éclat global, une hyper-sensibilisation de la peau, des points noirs qui se logent dans les pores de la peau, une hyper-sècheresse cutanée, des traits plus marqués peu importe l’âge… Ce sont là les signes d’une peau en souffrance.” De fait, 80% du vieillissement cutané est dû à l’environnement (pollution et soleil), et seulement 20% sont dûs à l’âge et la génétique. Mieux vaut prévenir que guérir, donc on vous livre les gestes à adopter pour se protéger et faire le plein d’antioxydants.

– Se démaquiller

C’est LE petit rituel du soir pour chouchouter sa peau et lui permettre de respirer pendant la nuit. On utilise la Crème Douce Démaquillante Anti-Pollution de Clarins, enrichie en extraits de moringa dépolluant, de karité et de mangue nourrissants, ce soin-crème onctueux offre à la peau le plus efficace des démaquillages. Elle procure un effet de confort pour une peau toute douce et éclatante.

Et comme on l’a déjà dit “ne pas se démaquiller, c’est comme dormir dans une poubelle !”. Si ça vous ne convainc pas, on ne sait plus quoi faire.

– Se nettoyer la peau

On ne le dira jamais assez, se nettoyer la peau, c’est le premier geste à adopter pour une peau purifiée. Après s’être démaquillée, on utilise la crème moussante nettoyante Korrès au Thé Olympus Anti-Pollution. Elle s’utilise autant sur le visage que sur les yeux et a une action détoxifiante qui va permettre de libérer l’épiderme des particules de pollution, accumulés au fur et à mesure de la journée. Patrick Sounigo nous explique que “nettoyer la peau quotidiennement permet de décoller les moindres particules de pollution et détoxifier la peau”.

– Renforcer et réparer la barrière hydrolipidique

On répare les petits dégâts déjà causés par la pollution tels que la sécheresse et les rougeurs, et on aide notre peau à lutter contre les parasites extérieures avec sa crème de jour. En complément, on applique le Glamour Shot de Sampar qui gomme les ridules et estompe rougeurs, pores, brillance et imperfections. Le soin contient le complexe Urban Advance, un alliage de trois actifs naturels (le sérum de karité, l’endorphine de menthe et le probiotique sucré), qui agit comme un bouclier antioxydant, renforçant les défenses naturelles de la peau et boostant l’énergie vitale des cellules. Après un mois d’application, la peau est comme liftée, le visage plus ferme, le grain de peau lissé et le teint matifié !

– Hydrater en profondeur

Par dessus sa crème hydratante ou sur le maquillage, on vaporise la Flash Defence Brume Anti-Pollution de la marque Ren. Tel un bouclier, cette brume fine protège la peau contre les particules polluantes présentes dans l’air et les rayons UVA/UVB. Exit le teint terne et les premiers signes de l’âge !